Catégories
Blog

Paris : les nouvelles mesures de circulation pour 2022

Depuis le 7 octobre 2018, la ville de Paris a mis en place “Paris Respire”. Le principe est simple : rendre la ville piétonnière et se déplacer différemment. Les rues de la capitale sont, à ce moment-là, fermées à la circulation des automobilistes. Cette initiative a pour but de désengorger le trafic sur les routes et de réduire la pollution. 

Cet été, “Paris Respire” est en vigueur tous les dimanches et les jours fériés. La ville est occupée par les cyclistes et autres usagers de la mobilité douce qui circulent sereinement dans les rues parisiennes. 

Ce premier pas vers la mobilité douce s’est amplifié depuis le confinement, suite à la crise sanitaire de la Covid 19. L’un des objectifs est de rendre accessible cette mobilité en aménageant de nouvelles infrastructures.

En effet, pendant le déconfinement la ville de Paris a mis en place des coronapistes afin de diminuer l’affluence dans les transports en commun. Ces pistes vont d’ailleurs être pérennisées. Ce sont plus de 50km de pistes cyclables qui seront disponibles. 
Un nouvel air souffle sur Paris, puisque de nouvelles mesures vont être prises :

Circulation limitée à 30 km/h dans la capitale

Dès le 30 août, la vitesse sera limitée à 30 km/h dans une grande partie de la ville. Cette mesure permettrait de renforcer la sécurité et réduire les nuisances sonores. Cela faciliterait aussi le partage de la chaussée avec d’autres mobilités douces ou actives. Le risque d’accident lié aux dépassements entre les vélos et autres usagers de mobilité douce serait ainsi diminué. Cette diminution de vitesse de circulation permettrait également de réduire la voirie destinée aux automobilistes et de développer des aménagements plus responsables comme des pistes cyclables, des trottoirs élargis ou encore la végétalisation des rues. 

Fin de la gratuité pour les parkings des deux roues motorisées

À partir de début 2022, les deux roues (hors scooters électriques) ne pourront plus se stationner gratuitement, ils devront eux aussi payer leurs places de parking. Le tarif représentera 50% du montant appliqué pour les voitures.
Le prix des stationnements pour voiture quant à eux, seront revues à la hausse. 

De quoi démotiver certains sur l’utilisation des véhicules motorisés dans Paris.

Circulation interdite pour les VTC dans Paris

La mairie de Paris a annoncé l’interdiction des VTC dans certaines zones. Le projet vise à diminuer le trafic routier dans le centre de Paris. Très polémique, cette décision verra le jour en 2022. Les taxis, eux, seront toujours autorisés à circuler librement. 
Toutes ces nouvelles mesures laissent penser que les Parisiens privilégieront, à l’avenir, des mobilités plus douces telles que le vélo ou encore la trottinette.

Sources : bfmtv.com, capital.fr, paris.fr, lefigaro.fr

Partagez l’article sur les réseaux

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Catégories
Blog

Le vélo : un dispositif éligible au forfait mobilités durables

La mise en place du Forfait Mobilités Durables (FMD) par les entreprises favorise l’utilisation du vélo et les moyens de transports durables pour se rendre au travail. Cette démarche s’inscrit dans le cadre de la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM) afin d’inciter les salariés à utiliser les mobilités douces. Qu’est ce que le Forfait Mobilités Durables ? Quelles sont les dépenses éligibles à ce dispositif ? Et comment le mettre en place ?

Vélo : le moyen de déplacement préféré pour la mobilité durable en ville

Selon l’étude Worklife, 32% des salariés des grandes agglomérations ont changé de mode de transport suite à la crise sanitaire. 56% de ces personnes privilégient les modes éco-responsables, le vélo arrivant en première place (30% des utilisateurs).
Ainsi, le forfait mobilités durables devient un avantage très apprécié dans le contexte actuel puisque le vélo est devenu une véritable alternative aux transports en commun pour se rendre au travail.

Qu’est ce que le forfait mobilités durables ?

Le forfait mobilités durables, mis en place par le Décret n°2020-541 du 9 mai 2020, permet à l’employeur de prendre en charge, d’une manière facultative, jusqu’à 500€ par an (en 2021) de frais de transports domicile-travail de ses salariés effectués en « mobilité douce ».
Grâce au forfait mobilités durables, l’entreprise facilite les déplacements de ses collaborateurs et accompagne la transition vers une mobilité plus douce et écologique, tout en optimisant ses coûts.
Des solutions comme Worklife facilitent la mise en place du forfait mobilités durables en entreprise et permettent de mettre à disposition de chaque salarié une carte de paiement pour financer son trajet domicile-travail.

Quelles sont les dépenses éligibles au forfait mobilités durables ?

Forfait mobilités durables et achat de vélo électrique

Le salarié peut utiliser la somme allouée dans le cadre du forfait mobilités durables pour acheter un vélo à assistance électrique. Le FMD est cumulable avec les différentes aides proposées par les régions ou collectivités territoriales. Par exemple, Île-de-France Mobilités offre une prime de 500 euros pour l’achat d’un vélo à assistance électrique. A cette somme peuvent s’ajouter les 500 euros du forfait mobilités durables versé par l’employeur en 2021. Ceci constitue un réel avantage pour les salariés.

Forfait mobilités durables et achat de vélo “classique”

Le dispositif du forfait mobilités durables permet également de financer l’achat de tout type de vélo tels que les VTC, les VTT, les vélos de route…

Forfait mobilités durables et réparation de vélo

Le forfait mobilités durables permet aux salariés de faire réparer leur vélo personnel. Les réparations comme changement de freins, crevaisons…et l’entretien annuel du vélo peuvent entrer dans le cadre du FMD.

Forfait mobilités durables et utilisation des vélos en free-floating

Le forfait mobilités durables peut également servir pour s’abonner à un service de vélopartage. Il s’agit de vélos mis à disposition en libre partage (électriques ou non). Certains services de vélopartage font partie des transports publics. A ce titre, leur abonnement peut être pris en charge à hauteur de 50% minimum par l’employeur.

Forfait mobilités durables et indemnité kilométrique vélo

Le forfait mobilités durables remplace l’indemnité kilométrique vélo qui permet de récompenser les salariés qui utilisent leur vélo personnel pour se rendre au travail. Les employeurs qui versent aux salariés l’indemnité kilométrique vélo peuvent continuer à le faire. Le versement de cette indemnité est alors assimilé au forfait mobilités durables.

Comment mettre en place le forfait mobilités durables par les entreprises ?

Le montant, les modalités et les critères d’attribution de la prise en charge du forfait mobilités durables sont déterminés par accord d’entreprise ou par accord interentreprises et à défaut par accord de branche.
A défaut d’accord, la prise en charge de ces frais est mise en œuvre par décision unilatérale de l’employeur, après consultation du comité social et économique, s’il existe.

Quelles exonérations de charges pour l’entreprise ?

La somme versée par l’employeur dans le cadre du forfait mobilités durables est exonérée de cotisations sociales, de CSG-CRDS et d’impôt sur le revenu.
Pour bénéficier de cette aide, le salarié doit fournir chaque année à son employeur un justificatif de paiement ou une attestation sur l’honneur.
Avec Worklife, les justificatifs ne représentent plus un souci. Cette solution édite une seule attestation chaque mois pour l’ensemble des salariés, valide en cas de contrôle.

Vous trouverez plus d’informations sur la mobilité et le forfait mobilités durables ici.

Catégories
Blog

Le premier cabinet d’avocats en vélo de fonction

Le Cabinet Clifford a sauté le pas, en faisant appel à TIM Sports pour leur projet de mobilité et proposer ainsi à leurs salariés des vélos de fonctions pour leurs trajets professionnels. Découvrez ci-dessous un aperçu de la journée, avec la remise des vélos aux employés du cabinet.

Comme le cabinet Clifford Chance, devenez client de la TIM pour développer la mobilité dans votre entreprise et améliorer le bien-être de vos salariés.

Catégories
Blog

Le crédo “métro, boulot, dodo” vous parait familier ?

Le crédo « métro, boulot, dodo » vous parait familier ?

En moyenne le francilien consacre environ 53 minutes de son temps dans les transports en commun pour se rendre sur son lieu de travail, sans compter le retour à son domicile après sa journée.

 

Entre les problèmes sur la ligne, le métro bondé ou encore le manque de luminosité, les transports en commun peuvent être source de stress et peuvent conditionner l’humeur des usagers. Commencer sa journée dans ces mauvaises conditions ne favorise pas le bien-être et la productivité au travail. 

 

On remarque alors une volonté de changement qui a été accentuée par la crise sanitaire que nous traversons. En effet, cette dernière a encouragé les personnes à privilégier les trajets en plein air et à éviter les rassemblements, notamment aux heures de pointe dans les transports.
Cependant, les employés ne connaissent pas forcément d’alternatives en termes de mobilité.

 

Pourtant une solution existe ! Le vélo. Les villes ont pour objectifs dans les années à venir de proposer plus de pistes cyclables afin de faciliter la circulation et de sécuriser le trajet des cyclistes. 

 

A Paris, cet objectif de mobilité douce et durable a été accéléré par la venue du Coronavirus où 60 km de pistes cyclables ont été aménagées afin de simplifier les déplacements des parisiens. Ces pistes, censées être temporaires, seront améliorées afin de rester de façon permanente. Paris comptera alors environ 1060 km de pistes cyclables réparties dans toute la Capitale. 

 

En plus de faciliter les trajets, le vélo a de nombreux avantages. Il permet de diminuer son empreinte carbone et de faire un geste pour notre planète. La pratique du vélo est aussi bénéfique pour la santé.  Il a été prouvé que faire une activité sportive le matin pourrait booster notre métabolisme et donc jouer un rôle sur notre productivité et moral. 

 

Venir au travail à vélo permet également d’avoir un moment de calme avant de commencer sa journée. De même que retourner chez soi après le travail permet d’avoir une coupure avant de reprendre sa vie personnelle.

 

Avec TIM Sports les entreprises peuvent proposer à leurs salariés des vélos de fonction qui seront pris en charge à 70% par l’entreprise. Un moyen idéal de gagner du temps sur le trajet travail-domicile mais aussi de faciliter le déplacement des salariés lors des heures de travail pour des rdv professionnels par exemple.

L’avantage du vélo de fonction est que le salarié peut l’utiliser en dehors de son activité professionnelle. En effet, il a la possibilité de s’en servir pour ses trajets quotidiens personnels comme pour aller en courses, pour chercher les enfants à l’école ou tout simplement pour se balader.

J’ai commencé à utiliser le vélo pour me rendre au travail fin 2019, pendant la grève. J’avais besoin d’une alternative aux transports en commun. J’ai testé le vélo électrique, qui m’a beaucoup plu. Aujourd’hui, j’utilise le vélo aussi bien dans ma vie professionnelle que personnelle. C’est une excellente alternative aux transports publics et cela me permet de décompresser après une journée de travail et d’éviter l’effet cluster des transports en période de crise sanitaire.


Selma Khaled de Sepharin.legal, utilisatrice des vélos de fonction TIM Sports.

La TIM laisse le choix entre de nombreuses marques françaises de renom pour satisfaire l’ensemble des besoins du salarié. Il est possible de proposer des vélos cargo pour une mère de famille ou encore des vélos pliants pour faciliter le rangement au travail comme à la maison.

TIM Sports propose une personnalisation de son vélo avec la boutique TIM Shop où le salarié peut choisir ses équipements selon ses besoins et bien d’autres services !

Vous doutez encore ? Venez tester votre vélo idéal dans notre showroom.

Votre crédo sera maintenant “vélo, boulot, dodo” !

 

Cet article a été écrit dans le cadre de l’évènement inter-sites organisés par Trot’Secure intitulé “Le meilleur moyen de se déplacer en ville”.

Catégories
Actualités Blog L'actu de la Tim L'actu de la TIM

Remise de vélos de fonction chez 3AO Patrimoine

La TIM est fière de partager en vidéo la remise de ses vélos pour les employés de 3AO Patrimoine. Avec le vélo de fonction, les trajets domicile-travail sont beaucoup plus agréable. Merci à ZoomInvest pour cette superbe vidéo !

Catégories
Blog

En mai, on adopte le vélo de fonction

Vous hésitez à mettre en place le vélo de fonction dans votre entreprise ?

A l’occasion de mai à vélo, TIM Sports vous offre la possibilité d’essayer le vélo de fonction directement dans votre entreprise pendant une semaine.

Mai à vélo est une initiative d’acteurs nationaux souhaitant rassembler les actions d’entreprises pour promouvoir la pratique du vélo.


Profitez des rues de la capitale avec TIM Sports. Nous nous engageons à vous prêter non seulement un vélo de fonction mais aussi un casque et cadenas tout en bénéficiant de nos différents services tels que le marquage du vélo, l’assurance contre le vol et la casse ou encore l’assistance rapatriement.


Contactez la TIM pour en savoir plus et essayez votre semaine en vélo de fonction.

Catégories
Blog

Les 5 accessoires indispensables pour son vélo de fonction

Les 5 accessoires pour bien équiper son vélo

Que vous soyez adepte du vélo, cycliste du dimanche ou vélotafeur vous avez sûrement besoin de quelques accessoires pour équiper votre vélo. TIM Sports vous propose une sélection des 5 accessoires préférés de l’équipe ! De quoi améliorer le confort de votre vélo de fonction ou vélo de loisir.

100% recyclé, la paire de sacoches 40L recyclée – Urban Proof

Cette paire de sacoches Urban Proof 40L est réalisée à partir de 68 bouteilles en plastique.

Sa grande capacité de stockage permet d’emmener tout ce que vous avez besoin avec vous.

Imperméable il possède une doublure résistante à l’eau à l’intérieur pour une protection supplémentaire de vos effets personnels. 

urban proof paire de sacoches 40l recyclee

Cosmo ride – feu d’éclairage amovible connecté

Ce feu d’éclairage connecté permet d’assurer votre sécurité lors de vos déplacements en vélo.

À l’aide d’une télécommande fixée sur votre guidon, vous pouvez contrôler le feu d’éclairage amovible connecté accroché sur votre casque. Ainsi vous pouvez prévenir les automobilistes de votre volonté de tourner ou bien de freiner. 

En cas de danger sur la route, vous pouvez déclencher une lumière pour prévenir les autres usagers. 

Étant fixé à l’arrière de votre casque, le signal lumineux du Cosmo ride, est à la hauteur des yeux des conducteurs derrière vous.
Ainsi vous pouvez vous déplacer de jour comme de nuit en toute sécurité.

Antivol Abus – chaîne IVEN

L’antivol accessoire indispensable pour tous les vélotafeurs et cyclistes 

Sécurisez votre vélo avec l’antivol Abus Iven Chain.

Cet antivol est composé d’une chaîne à maillons carrés de 8 mm faite d’acier spécial cémenté, particulièrement résistant.

L’enveloppe en fibres synthétiques, souple et flexible, qui recouvre la chaîne protège quant à elle la peinture.

Bague anti-glisse tige de selle 

Peur de retrouver son vélo sans selle ? La bague anti-glisse est faite pour vous. Pour éviter que l’on vous vol votre selle de vélo, cette bague est à fixer autour de la tige de selle. 

Support vélo U.FIX pour smartphone

Grâce au support vélo U.FIX vous pouvez rouler tout en ayant un oeil sur votre smartphone. Pratique pour suivre son gps.

La double action magnétique et mécanique pour permet un parfait maintien du smartphone.

Attention à rester concentrer et à être vigilant sur la route !

Partagez l’article sur les réseaux

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Catégories
Blog

Aller au travail à vélo

Coralie, webdesigner, a opté pour le vélo de fonction pour rendre ses trajets travail-domicile plus agréables.

Quels modes de transports utilisiez vous avant de choisir un vélo de fonction? 

Avant je prenais les transports en commun, je passais en moyenne plus d’une heure par jour dans les métros sans voir la lumière du jour. J’étais enfermée dans le rythme “métro boulot dodo”, j’avais l’impression de perdre mon temps.

Comment le vélo de fonction a-t-il changé votre vie ?

Je n’ai plus le stress d’arriver en retard et mon trajet est plus agréable. Le matin, cela me permet de prendre de l’air frais avant de travailler. Le soir, faire du vélo me permet d’avoir une vraie coupure entre le travail et la maison, j’arrive chez moi détendue.

Qu’est-ce qui vous a fait changer de mode de transport ?

Pendant les vacances, j’ai l’habitude de visiter les villes en vélo. Quand j’ai vu que mon entreprise proposait des vélos de fonction, je n’ai pas hésité à sauter le pas moi aussi.

Avez-vous eu des appréhensions ?

Un peu, j’avais surtout peur de rouler au milieu des voitures. Finalement à Paris, les routes sont bien aménagées, je roule majoritairement sur les pistes cyclables. En étant responsable, il y a peu de risque d’avoir un accident. 

Quel vélo avez-vous choisi ?

J’avais un choix de vélos proposés par mon entreprise, j’ai pu regardé les différents modèles proposés et les comparer.  J’ai opté pour  le vélo de ville VOG OD7 de chez O2 Feel . Ce vélo électrique est parfait pour moi car il dispose d’une longue autonomie. Je peux me balader sans me soucier d’un manque de batterie. 

Le plus ?

La liberté. Avant, le chemin était le même, très routinier. Maintenant, je peux décider de mon trajet. Après le travail, j’adore changer de route pour découvrir de nouveaux quartiers. Pour la même durée de transport, j’ai l’impression de prendre mon temps ce qui est très agréable après une journée parfois stressante. 

 

 

Partagez l’article sur les réseaux

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Catégories
Blog Interview

INTERVIEW – Pascal Teurquetil

Interview - Pascal Teurquetil 

1/ Utilisez-vous le vélo par plaisir, par conscience écologique, ou pour éviter les embouteillages ?

Ces 3 raisons me semblent complémentaires et correspondre à une évolution sociétale. Comme beaucoup, la prise de conscience du réchauffement climatique, la nécessité de mieux respecter l’environnement et de réduire les émissions carbone constituent à mes yeux des priorités personnelles mais aussi professionnelles. Le vélo est une des réponses à la transition environnementale liée au développement de la mobilité douce. On allie plaisir et éco-citoyenneté, santé et écologie. Les solutions électriques plus récentes permettent aisément de se déplacer en évitant les embouteillages, c’est aussi un avantage non négligeable quand on connait la densité de circulation dans les villes qui ne cesse d’augmenter.

2/ Quelles satisfactions vous apportent vos déplacements à vélo ?

Pour l’instant, je n’ai que trop peu eu d’occasion d’utiliser le vélo pour me déplacer dans mon propre cadre professionnel. Je dois en effet me rendre régulièrement dans les différentes régions françaises où se situent les différents sites industriels de mon groupe ou encore me déplacer à l’international. J’en ai plutôt un usage personnel et familial. C’est un vrai plaisir de pouvoir se déplacer rapidement notamment dans Paris et c’est aussi un moyen de redécouvrir la ville des lumières en sachant flâner par moment et admirer la beauté de cette ville. C’est un moyen idéal de se maintenir en forme : le sport a toujours été et reste encore un vrai plaisir et une part importante de mon propre équilibre de vie.

Pouvoir partager cette passion en famille est aussi un attrait non négligeable de la pratique du vélo. Les Hollandais l’ont compris depuis longtemps et je crois que les Français rattrapent leur retard en la matière.

3/ Pour vous quels seront les moyens de mobilité pour les trajets domicile-travail dans la ville de demain ?

Je me sens très concerné par l’évolution des villes en France mais aussi dans le monde puisque je suis vice-président de la task force ville durable au MEDEF International. Le monde change, l’urbanisation évolue drastiquement et les villes que nous connaissons aujourd’hui vont se transformer radicalement. Aujourd’hui 50% de la population mondiale vit dans des villes, demain ce sera 75%, c’est dire l’importance de repenser la ville. De nombreuses initiatives très positives ont déjà vu le jour pour mieux vivre dans les villes. La qualité d’air, le développement durable, la mobilité douce font partie de l’agenda porté par de nombreux états et de nombreux maires. Bien évidemment, la mobilité électrique avec en tête le vélo électrique ou la voiture électrique voire autonome, le tramway, le bus électrique, la trottinette sont de plus en plus plébiscités et c’est tant mieux dans le cadre de la transition écologique. Pour le vélo, tout particulièrement, les efforts apportés à la sécurité des voies cyclables contribuent sans nul doute à son succès qui ne se dément pas.

Les initiatives fiscales menées par nos politiques démocratisent d’autant plus ce moyen de mobilité devenu incontournable. C’est un vrai succès qu’on ne peut que saluer !

4/ Seriez-vous prêt à proposer à vos employés des vélos de fonction ?

La responsabilité sociétale et environnementale se développe de plus en plus au cœur des entreprises citoyennes. C’est bien sûr notre cas et nous nous devons de favoriser toutes les solutions qui vont permettre de préserver l’environnement mais aussi de sensibiliser nos équipes à la décarbonation et tenter d’améliorer leur bien-être au travail. Nous devenons progressivement une entreprise à mission et nous nous devons de donner du sens à nos actions du quotidien en prenant part positivement à la transformation de la société dans laquelle nous vivons. Cela fait partie intégrante du rôle des chefs d’entreprises et plus largement des entrepreneurs. Equiper nos sites de bornes électriques de recharge, de voitures électriques ou encore proposer des vélos de fonction rentrent dans l’évolution logique des choses en tant qu’acteur de la transition environnementale. Cela fait certainement partie du bien-être des équipes mais aussi de l’image positive de la marque employeur. Le monde change, il faut que nous devenions acteur de ce changement.

5/ Question bonus:  A vélo vous êtes plutôt en mode: Tour de France, découverte du patrimoine ?

La liberté, c’est d’avoir le choix. Avec le vélo, on peut faire les deux. Se dépasser en pratiquant un sport idéal pour s’entretenir physiquement mais aussi prendre le temps de la découverte en profitant du patrimoine exceptionnel et unique que nous avons la chance de détenir en France et que le monde entier nous envie !

  

 Envie de connaître plus d’avis ? Découvrez l’interview de Thomas Saint-Aubin

Partagez l’article sur les réseaux

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Catégories
Blog Interview

INTERVIEW – Selma Khaled

Interview - Selma Khaled

Quelles étaient vos habitudes avant de découvrir le vélo ?

Avant de découvrir le vélo, j’utilisais surtout les transports en commun. Je me déplaçais en métro et en bus.

Pourquoi avoir choisi d’utiliser un vélo de fonction ?

J’ai commencé à utiliser le vélo pour me rendre au travail fin 2019, pendant la grève. J’avais besoin d’une alternative aux transports en commun. J’ai testé le vélo électrique, qui m’a beaucoup plu. En arrivant chez Seraphin.Legal, je me suis renseignée sur Tim Sports et j’ai décidé de transmettre leur brochure à Thomas Saint-Aubin, mon employeur. Coup de chance, proposer un vélo de fonction était déjà dans ses projets et une grande partie de l’équipe était familière avec le vélo. Après avoir étudié différents prestataires, Tim Sports s’est imposé comme le plus intéressant.

Aujourd’hui, j’utilise le vélo aussi bien dans ma vie professionnelle que personnelle. C’est une excellente alternative aux transports publics et cela me permet de décompresser après une journée de travail et d’éviter l’effet cluster des transports en période de crise sanitaire.

 

Quels sont pour vous les avantages du vélo de fonction pour les femmes ?

Éviter les transports en commun bondés, avoir une réelle indépendance, il y a plusieurs avantages à utiliser le vélo pour les Parisiennes et les Parisiens.

Je me sens beaucoup plus à l’aise dans la rue avec un vélo qu’en électrique que dans le métro. Je n’ai pas à regarder derrière mon épaule à partir d’une certaine heure.

De plus, je ne suis pas très sportive et travaille toute la journée devant un écran donc le vélo me permet de m’aérer 30min par jour.

Enfin, cela représente aussi une économie d’un point de vue financier. Avant, je prenais beaucoup de VTC en fin de soirée lorsqu’il n’y avait plus de métro, ce qui me coûtait assez cher. Aujourd’hui j’économise aujourd’hui environ 15 euros par mois grâce au vélo de fonction par rapport à un abonnement classique pour les transports en commun.

En tant que femme, aviez-vous des craintes avant de commencer le vélo ?

Oui plusieurs. Je vis à Paris depuis 6 ans et j’entendais souvent parler de personnes qui se faisaient percuter à vélo en l’absence d’infrastructures sécurisantes. Les choses ont clairement évolué depuis le 1er confinement avec la pérennisation de certaines corona-pistes.

Au-delà de craintes, je pense que certaines femmes peuvent hésiter à plusieurs fois avant d’opter pour le vélo car certaines tenues de travail plus formelles ne s’adaptent pas à la pratique. Le fait de ne pas devoir porter un tailleur et de pouvoir nous changer au bureau est tout de même un sacré avantage pour nous chez Seraphin.legal.
Sans parler de l’éternel problème du vêtement : il n’est pas évident de faire du vélo en jupe ou en short. On se sent scruté et épié à chaque feu mais finalement le constat est le même dans les transports publics donc autant profiter de nos trajets en vélo !

Que diriez-vous aux femmes qui hésitent à sauter le pas pour pratiquer le vélo ?

Je m’adresserais principalement à certains équipementiers qui devraient peut-être adopter une démarche plus inclusive et adapter leurs produits à la physionomie des femmes. Toutes les femmes ne veulent pas se voir placées dans la catégorie vélo de ville bucolique à tenue droite (aussi beaux soient-ils).

Pour les femmes qui hésiteraient à adopter le vélo par peur de l’insécurité routière, nombreuses sont les villes qui ont procédé à des aménagements qui se voient au quotidien et sécurisent nos trajets : profitons-en !

Partagez l’article sur les réseaux

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email