Le crédo « métro, boulot, dodo » vous parait familier ?

En moyenne le francilien consacre environ 53 minutes de son temps dans les transports en commun pour se rendre sur son lieu de travail, sans compter le retour à son domicile après sa journée.

 

Entre les problèmes sur la ligne, le métro bondé ou encore le manque de luminosité, les transports en commun peuvent être source de stress et peuvent conditionner l’humeur des usagers. Commencer sa journée dans ces mauvaises conditions ne favorise pas le bien-être et la productivité au travail. 

 

On remarque alors une volonté de changement qui a été accentuée par la crise sanitaire que nous traversons. En effet, cette dernière a encouragé les personnes à privilégier les trajets en plein air et à éviter les rassemblements, notamment aux heures de pointe dans les transports.
Cependant, les employés ne connaissent pas forcément d’alternatives en termes de mobilité.

 

Pourtant une solution existe ! Le vélo. Les villes ont pour objectifs dans les années à venir de proposer plus de pistes cyclables afin de faciliter la circulation et de sécuriser le trajet des cyclistes. 

 

A Paris, cet objectif de mobilité douce et durable a été accéléré par la venue du Coronavirus où 60 km de pistes cyclables ont été aménagées afin de simplifier les déplacements des parisiens. Ces pistes, censées être temporaires, seront améliorées afin de rester de façon permanente. Paris comptera alors environ 1060 km de pistes cyclables réparties dans toute la Capitale. 

 

En plus de faciliter les trajets, le vélo a de nombreux avantages. Il permet de diminuer son empreinte carbone et de faire un geste pour notre planète. La pratique du vélo est aussi bénéfique pour la santé.  Il a été prouvé que faire une activité sportive le matin pourrait booster notre métabolisme et donc jouer un rôle sur notre productivité et moral. 

 

Venir au travail à vélo permet également d’avoir un moment de calme avant de commencer sa journée. De même que retourner chez soi après le travail permet d’avoir une coupure avant de reprendre sa vie personnelle.

 

Avec TIM Sports les entreprises peuvent proposer à leurs salariés des vélos de fonction qui seront pris en charge à 70% par l’entreprise. Un moyen idéal de gagner du temps sur le trajet travail-domicile mais aussi de faciliter le déplacement des salariés lors des heures de travail pour des rdv professionnels par exemple.

L’avantage du vélo de fonction est que le salarié peut l’utiliser en dehors de son activité professionnelle. En effet, il a la possibilité de s’en servir pour ses trajets quotidiens personnels comme pour aller en courses, pour chercher les enfants à l’école ou tout simplement pour se balader.

J’ai commencé à utiliser le vélo pour me rendre au travail fin 2019, pendant la grève. J’avais besoin d’une alternative aux transports en commun. J’ai testé le vélo électrique, qui m’a beaucoup plu. Aujourd’hui, j’utilise le vélo aussi bien dans ma vie professionnelle que personnelle. C’est une excellente alternative aux transports publics et cela me permet de décompresser après une journée de travail et d’éviter l’effet cluster des transports en période de crise sanitaire.


Selma Khaled de Sepharin.legal, utilisatrice des vélos de fonction TIM Sports.

La TIM laisse le choix entre de nombreuses marques françaises de renom pour satisfaire l’ensemble des besoins du salarié. Il est possible de proposer des vélos cargo pour une mère de famille ou encore des vélos pliants pour faciliter le rangement au travail comme à la maison.

TIM Sports propose une personnalisation de son vélo avec la boutique TIM Shop où le salarié peut choisir ses équipements selon ses besoins et bien d’autres services !

Vous doutez encore ? Venez tester votre vélo idéal dans notre showroom.

Votre crédo sera maintenant “vélo, boulot, dodo” !

 

Cet article a été écrit dans le cadre de l’évènement inter-sites organisés par Trot’Secure intitulé “Le meilleur moyen de se déplacer en ville”.