Catégories
Blog Interview

INTERVIEW – Thomas Saint-Aubin

” Ces patrons qui roulent à vélo “

Interview - Thomas Saint-Aubin

Utilisez-vous le vélo par plaisir, par conscience écologique, ou pour éviter les embouteillages ?

C’est d’abord et avant tout un pur plaisir qui concrétise des convictions écologiques. Personnellement je n’ai pas le permis de conduire, en temps normal, je passe mes journées à sillonner Paris pour mes rendez-vous. J’ai l’impression de voler depuis que j’ai mon vélo Cow-boy ! Cumulé aux efforts consentis par la ville sur les pistes cyclables et au fait de ne plus jamais prendre les transports en commun, avec ce vélo, j’ai vécu un grand changement dans ma vie quotidienne, à titre professionnel et personnel.

Quelles satisfactions vous apportent vos déplacements à vélo ?

J’en citerai deux : prendre les quais le matin et voir la nature s’éveiller sur les quais de Seine et sortir un peu le nez des écrans et des sollicitations numériques le temps d’un trajet à vélo.

Pourquoi avoir choisi de mettre vos salariés sur des vélos ? 

Au départ, la démarche s’inscrivait dans le cadre de notre projet RSE et l’implication de Seraphin.legal sur le respect de l’environnement. Proposer des vélos de fonction à notre équipe participait de cet engagement que nous prenons auprès de nos clients et de nos collaborateurs. A partir de septembre 2020, nous avons accéléré le processus. Au moment où la plupart des startups passaient en full remote et/ ou quittaient Paris, nous avons fait le choix de prendre de nouveaux locaux, plus spacieux et plus agréables pour notre équipe. Après le déconfinement, une partie de
notre équipe restait angoissée par les transports en commun et les risques associés : on a décidé de passer par Tim Sports afin d’allier bien-être et santé pour nos séraphins ! Depuis le début de mon aventure entrepreneuriale, je n’ai encore jamais eu de demande de voiture de fonction de salariés. En revanche, proposer des vélos de fonction devient un vrai argument pour notre marque employeur et attirer les talents.

Quelles étaient vos habitudes de mobilité pour vos trajets domicile-travail avant de découvrir le vélo ?

J’alternais entre les visages fermés et captivés par leur portable des voyageurs du métro et le stress de la circulation parisienne en VTC… Mes trajets domicile-travail sont devenus un vrai sas de décompression.

 

Comment ont réagi les employés à la mise en place du vélo de fonction ?

Evidemment la réaction fut excellente. Avec le contexte COVID, ils ont apprécié de voir que leur employeur cherchait des solutions pour leur bien-être. Nous leur permettons de garer leur vélo dans le local de l’entreprise donc cela leur permet de raccourcir considérablement le temps travail-domicile. Avec la généralisation du télétravail, certains ont même pris l’habitude d’alterner le travail à la maison avec le travail dans l’entreprise, en fonction des dossiers, au sein de la même journée.

Question bonus : en vélo, vous êtes plutôt en mode : Tour de France ou découverte du patrimoine ? 

Plutôt découverte du patrimoine : depuis plusieurs années, j’ai pris l’habitude de faire régulièrement le canal du midi à vélo entre Sète et Toulouse, à la fois pour pratiquer l’introspection et pour découvrir la formidable œuvre de Pierre-Paul Riquet. Je suis également un habitué de la voie verte en Bourgogne et de la route des grands vins. Sans assistance électrique pour le coup

  

 

 Envie de connaître plus d’avis ? Découvrez l‘interview de Bertrand Merveille



Partagez l’article sur les réseaux

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *