Catégories
Actualités

Le vélo, le véhicule de fonction pour un avenir plus durable

Dans une tribune de Cadre & Dirigeant Magazine, Alain Atlani l’un des associés fondateurs de TIM Sports vous dévoile l’utilité du vélo dans les déplacements quotidien des collaborateurs en entreprise. 

La pratique du vélo dans les villes françaises a progressé de 38% au premier semestre 2022 par rapport à 2019 selon le dernier Baromètre Vélo & Territoires. En effet, depuis la crise sanitaire, l’essor du vélo s’est accéléré notamment grâce au développement des aides et aménagements publics. Mais il reste encore du chemin à parcourir. Trop de travailleurs
privilégient encore la voiture pour leurs déplacements professionnels. Les mentalités doivent changer d’autant plus que le vélo reste le moyen le plus rapide pour des trajets de quelques kilomètres. Face à ce constat, le vélo de fonction se positionne comme le véhicule du futur et devient la solution idéale à la fois pour les salariés mais également pour les entreprises qui la mettent en place.

 

1 . Le vélo de fonction, un atout pour la RSE et la management de l’entreprise

 

Les multiples confinements ont chamboulé les entreprises dans leur organisation et leur façon de travailler. Le télétravail a d’abord pris une place importante. Puis, lors des retours en présentiel, nous avons constaté que beaucoup de salariés n’avaient plus l’envie de prendre les transports en commun par peur principalement de la contamination. Le vélo de
fonction devient donc une alternative intéressante pour des trajets en toute sérénité. Il offre également aux employeurs de nombreux avantages. Les entreprises qui proposent à leurs salariés des vélos de fonction pour se déplacer améliorent leur politique RSE. Aujourd’hui, cette notion de responsabilité sociétale des entreprises prend de plus en plus de sens pour des employeurs qui souhaitent notamment inscrire la transition énergétique au premier plan. Dans ce cadre, remplacer une voiture par un vélo est une solution durable qui permet de réduire considérablement les émissions de CO2. Une action qui doit être menée rapidement et par tous, pour faire face à l’urgence climatique actuelle. Notons que le secteur des transports est aujourd’hui la première source d’émissions de gaz à effet de serre en France avec près de 30% des émissions totales. Le vélo de fonction est donc un bon moyen pour l’entreprise de décarboner son activité, réduire ses déchets et ainsi améliorer sa politique RSE.
Pour favoriser l’essor de cette nouvelle forme de mobilité, de nombreuses aides sont disponibles pour les dirigeants. En effet, proposer à ses collaborateurs un vélo de fonction offre aux entreprises la possibilité de bénéficier d’avantages fiscaux. La société finance une partie de la location, en général à hauteur de 70%, mais cette prise en charge permet d’annuler l’avantage en nature. De plus, pour une location d’au minimum 36 mois, l’employeur bénéficiera également d’une réduction d’impôts de 25% des frais engagés.
De plus, proposer à ses collaborateurs la pratique régulière d’une activité physique à travers le vélo, permet d’avoir des salariés plus en forme et motivés. Selon le rapport Faire de la France une nation sportive, dans les entreprises qui ont mis en place une politique sportive, l’absentéisme et le taux d’accidents de travail auraient reculé de 30 à 40%. Tous les voyants sont donc au vert pour inciter les dirigeants à franchir le cap et les pousser à mettre en place des changements concrets en faveur de l’environnement. Un argument d’autant plus important pour les recruteurs qui cherchent de jeunes talents de plus en plus engagés face aux préoccupations écologiques, économiques et sociétales d’aujourd’hui. Le vélo de fonction se trouve donc être une solution idéale qui doit être proposée par des sociétés de toutes tailles, des TPE/PME aux grands groupes.

2 . Le vélo de fonction rend les salariés plus heureux et motivés

 

Si l’entreprise se mobilise dans une démarche plus durable pour protéger l’environnement, c’