Catégories
TIM Mobilité

Quelles sont les autres mesures entrant dans le plan de déplacement d’entreprise ?

En 2019, la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM) rend obligatoire la mise en œuvre d’un Plan de Déplacement Entreprise. Ce texte concerne les entreprises de plus de 50 salariés qui se trouvent au sein d’un Plan de Déplacement Urbain.

Véritable atout de l’entreprise dans sa démarche qualité et environnementale, le PDE permet aux employés d’augmenter leur bien-être et leur pouvoir d’achat. La loi ne préconise pas de règles précises. Cependant, l’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) suggère une multitude de mesures et d’actions à mettre en place.

La promotion et le développement des transports en vélo demeurent l’une des plus importantes. Regardons de plus près les nombreuses autres mesures qui peuvent compléter le Plan de Déplacement Entreprise.

Faciliter les trajets professionnels pour un Plan de Déplacement Entreprise efficace

Outre l’emploi du vélo, de nombreuses mesures visant à optimiser et augmenter l’efficacité des déplacements des salariés existent. L’entreprise peut promouvoir l’utilisation des transports en commun pour le trajet domicile-travail.

Pour que cette mesure soit efficiente, la société informe les employés sur les modalités d’accès au site de travail par les transports en commun. De plus, l’entreprise peut prendre en charge l’abonnement à ces transports publics pour ses salariés.

La mise en place d’un service d’autopartage et de covoiturage apparaît également comme des solutions intéressantes. Ces mesures doivent être complétées d’une garantie de retour à domicile en cas de grève ou de panne afin de rassurer les travailleurs.

Le Plan de Déplacement Entreprise peut également aider et encourager les employés à emménager à proximité de leur lieu de travail.

Une organisation du travail repensée pour des déplacements limités et optimisés

La mesure phare qui se démocratise de plus en plus est le télétravail. Ses bénéfices sont nombreux, car il permet aux travailleurs de réduire leurs déplacements et les aléas qui y sont liés (grève, panne, épidémie…). Il en résulte alors une diminution du stress des employés et par conséquent une augmentation de leur bien-être et de leur productivité. Les avantages sont partagés entre l’employeur et ses salariés et tout le monde y trouve son compte.

Le responsable des ressources humaines peut également aménager les horaires de travail de chacun pour faciliter les possibilités de covoiturage. La mise en place d’un service de qualité pour le déjeuner le midi peut aussi limiter les déplacements pendant cette pause. Toutes ces mesures doivent être associées à une bonne communication au sujet des alternatives de mobilité professionnelle au sein de l’entreprise.