Catégories
TIM SPORTS

Le vélo, un formidable moyen de locomotion pour les déplacements de vos salariés

TIM Sports pense à vous en cette période de confinement et souhaite garder le lien avec ses clients. Nous vous proposons une interview de son Directeur Général, Alain Atlani.

TIM Sports pense à vous en cette période de confinement et souhaite garder le lien avec ses clients. Nous vous proposons une interview de son Directeur Général, Alain Atlani.

Bonjour, la crise sanitaire actuelle aura-t-elle un impact sur nos modes de déplacement professionnel ?

Il est évident que la crise du Covid-19 aura un impact sur nos habitudes et donc sur nos modes de déplacements professionnels et non professionnels. L’attention que nous allons porter aux questions de santé publique, encouragera des modes de transports alternatifs aux transports en commun ou aux transports partagés.
Les modes de transports individuels et personnels vont se développer.

En milieu urbain, l’usage de la voiture individuelle étant coûteuse, polluante et chronophage, le vélo personnel offre une alternative intéressante.

ELABE[1] vient d’ailleurs de publier une étude sur l’impact de cette épidémie sur le comportement des français et 81% d’entre eux craignent  les transports en commun depuis l’épidémie du Covid-19 . On peut les comprendre avec la proximité des voyageurs, non application de la distanciation sociale, l’absence de nettoyage systématique des wagons, etc …

Vous insistez dans votre communication sur les biens-faits de la pratique du vélo pour la santé et le bien-être des « velotaffeurs ». Est-ce une conviction personnelle ou est-ce l’aboutissement d’études ?

Le vélo permet, en plus de se déplacer, de réaliser un exercice physique quotidien. L’OMS (« l’Organisme Mondial de la Santé ») préconise 30 minutes d’exercice physique par jour pour diminuer les risques cardio-vasculaires, les maladies chroniques ou l’obésité. Le vélo est un formidable outil pour améliorer la santé des individus et cela est confirmé par de très nombreuses recherches.

Récemment, une étude réalisée conjointement par des universités australiennes et néo-zélandaises[2], ont conclu que l’utilisation du vélo pour aller au travail réduit de 13% les risques de décès. Sa pratique permet aussi de nous rendre plus résistant et de gagner en qualité de sommeil.

Un autre aspect positif du vélo est l’impact positif sur l’humeur des salariés. Les « velotaffeurs » seraient plus heureux que ceux se déplaçant en voiture ou en transports en commun, d’après les résultats d’un sondage publiés dans la revue spécialisée suisse Transportation. 

Selon vous, quels sont les autres avantages du vélo pour ses déplacements professionnels ?

En plus des avantages indéniables au niveau de la santé, le vélo possède également plusieurs vertus non négligeables pour affronter le nouveau monde dans lequel nous allons rentrer suite à la crise du Covid-19.

Tout d’abord, le vélo est un mode de transport peu onéreux, pas de plein à faire, peu de taxes, peu de frais d’entretien ou de réparation, pas de parking coûteux ou de contraventions pour le stationnement.

Ensuite, c’est un mode de transport rapide. Aujourd’hui, un salarié passe 159h/an (environ 20 jours) s’il habite en région et 325h/an (environ 40 jours) s’il habite en Ile de France à faire des déplacements domicile-travail[3]. Cela est considérable et en milieu urbain et plus généralement pour les trajets de moins de 7 km, le vélo permet de réduire le temps de trajet des salariés, pour les trajets domicile-travail.

Je reviens sur la santé mais savez-vous que se rendre au travail en vélo participe à la diminution du stress pour les salariés. Le vélo ne connaît pas les grèves et est peu impacté par les embouteillages, cela permet au salarié d’anticiper le temps de ses déplacements et donc de gagner en sérénité en efficacité.

Enfin, le vélo est un mode de transport écologique. Il contribue à réduire notre empreinte carbone sur la planète : moins de rejets de gaz à effet de serre mais également moins d’émissions sonores. »

A titre personnel, pratiquez-vous le vélo pour vos trajets professionnels ?

Mon associé Jérôme Blanc s’est toujours déplacé à vélo pour ses trajets quotidiens c’est un adepte du triathlon ce qui lui permet de s’évader tous les week-ends sur un vélo de course.

De mon côté, j’étais un inconditionnel de la voiture à Paris. A la création de TIM Sports, mon associé m’a proposé d’utiliser le vélo à assistance électrique pour nous rendre au bureau et à nos rendez-vous professionnels. J’ai bien entendu accepté et aujourd’hui le constat est simple, ma voiture reste au parking et je prends mon vélo tous les jours»

Mais revenons à votre offre « TIM SPORTS ». Avez-vous constaté que les salariés souhaitent des vélos ? Sont-ils prêts à abandonner leurs voitures de fonction pour des vélos de fonctions ? Sont-ils prêts à renoncer à leurs abonnements aux transports en commun au profit d’un vélo ?  

Oui, totalement. Les salariés sont demandeurs d’alternative pour leurs déplacements professionnels mais les entreprises ne sont pas encore très réceptives à leurs demandes.

Deux études récentes vont dans ce sens.

87%[4] des travailleurs pensent que leurs entreprises devraient favoriser de nouvelles offres de mobilité. Et 73 %[5] des salariés estiment qu’elles ne prennent pas suffisamment de mesures en termes de mobilité.

C’est vraiment dommage que les sociétés ne prennent pas conscience des envies de leurs salariés car la mobilité est un facteur qui influe sur la productivité.

Une entreprise qui met en place des services de mobilité à de forte chance de voir sa productivité augmenter.

De plus, si elle le souhaite, elle a la possibilité de cumuler vélo de fonction et abonnement aux transports en commun. Cela permet au salarié d’utiliser les transports en commun en cas de mauvais temps pour se rendre sur son lieu de travail ou bien se rendre à un rendez-vous trop éloigné.»

Que proposez-vous à ces sociétés ? Quelle solution de mobilité offre TIM Sports à ces entreprises et à ces salariés ?

TIM Sports propose le service TIM Mobilité dans le cadre de la qualité de vie des salariés en entreprise, la mise en place de flottes de vélos ou de vélos de fonction.

La flotte de vélo est partagée entre les différents salariés de l’entreprise et elle sert essentiellement à se rendre aux rendez-vous durant la journée de travail.
Tandis que le vélo de fonction est dédié à un salarié, il l’utilise pour ses déplacements professionnels mais également personnel.

Le vélo de fonction ouvre droit à un crédit d’impôt pour l’entreprise.

 TIM Mobilité est proposé en location longue durée, entre 12 et 48 mois. En plus de fournir le matériel, nous conseillons et accompagnons nos clients tout au long de la location. Pour cela nous avons créé un écosystème pour satisfaire au mieux nos clients avec des nombreux fournisseurs.

Notre offre de base comporte toujours la location du vélo à assistance électrique ou non, un casque connecté de la marque « Cosmo Connected », un cadenas « Abus » et assurons le remplacement de votre vélo contre le vol et la réparation en cas de casse.
Notre client peut aussi choisir un service d’entretien sur site de ses vélos par l’un de nos prestataires certifiés.

A la fin de la location, l’entreprise nous restitue les vélos et TIM Sports s’engage à les offrir à des associations caritatives que nous avons sélectionnées dans la réinsertion ou l’aide aux jeunes en difficultés.

Dernièrement TIM Sports a noué un partenariat avec la marque de vélos connectés belges Cowboy qui seront proposés principalement en vélos de fonctions.

Enfin, nous avons intégré le label Happytech le mois dernier qui est une association qui regroupe les meilleures sociétés qui œuvrent pour améliorer la qualité de vie au travail des salariés. »


[1] Elabe est un cabinet d’études et de conseil français (www.elabe.fr )

[2] Etude scientifique parue le 13 janvier 2020 dans l’International Journal of Epidemiology

[3] Sondage « Les salariés et la mobilité » réalisé par BVA Opinion en septembre 2018

[4] Sondage réalisé par BVA-PopEcho et Salesforce en septembre 2018

5] Sondage « Les salariés et la mobilité » réalisé par BVA et Salesforce en septembre 2018